La mer d'origami


Une légende japonaise dit que si l'on réalise 1000 grues en origami alors notre rêve le plus cher se réalisera. Cette légende a pris naissance avec l'histoire de la petite Sadako Sasaki, une petite japonaise qui fut atteinte de leucémie en 1954, conséquences de la bombe atomique qui s'était abattue sur Hiroshima neuf ans plus tôt. Lorsque l'une de ses amie lui raconta la légende des grues la petite Sadako se mis en tête de confectionner 1000 oiseaux de papier, utilisant pour ça tout ce qui lui tombait sous la main. Malheureusement elle n'y parvint jamais, elle décéda à l'âge de douze ans après avoir confectionné 644 petits oiseaux. Ce furent tous ses petits camarades d'école, touchés par son histoire qui finirent de plier les 1000 grues en mémoire de son courage. Aujourd'hui la grue en origami est devenue un très joli symbole de paix.

 
 
 J'aime beaucoup cette histoire, je la trouve vraiment touchante (et je ne vous cache pas que j'avais la larme à l'œil la première fois que je l'ai entendu ... Bon ok même les fois suivantes), et depuis la première fois où je l'ai entendue j'ai développé une sorte d'affection pour ces petites grues. Le souci étant que je suis bien incapable d'en confectionner une seule alors vous imaginez bien que 1000 c'est même pas imaginable (donc non, celle en photo n'est pas de moi, c'est une amie qui me connait bien qui m'en glisse à chaque fois dans les colis qu'elle m'envoie ;-). Du coup les grues et l'origami en règle général pour moi c'est du tout préparé ou rien !

 
 Et lorsque j'ai vu la planche origami de Water Decal par Tony Moly j'ai bien évidement tout de suite craqué ! Sur cette planche on retrouve donc des grues, des bateaux, des étoiles ainsi que des avions en papier que vous avez pu découvrir avec le nail art de Lizzy !
 
Pour la mise en scène j'ai dégainé tous mes vernis bleu. Au nombre de trois donc (si on omet les deux vernis bleu-vert) : le Mavala 181 blue Mint réalisé hier, un Etude House dont le nom est écris en japonais donc illisible pour moi (c'est le souci lorsqu'on les achète dans la boutique tokyoïte, les étiquettes coréennes sont remplacées par des étiquettes japonais totalement illisibles pour moi ;-), et le très joli Deep in her eyes de Sephora.

Gradient à l'état brut, sans top coat

 
Ensuite j'ai utilisé des Water decal "vagues japonaises", à l'origine ce sont des WD intégraux, j'ai donc du découper vague par vague la bande du haut.
 
Et la touche finale les origamis ! C'est tout de même vraiment très rare de me voir avec les ongles bleus, mais ça ne m'a pas du tout gêné tant mon NA m'a enchanté  !!
Elly

Share this:

JOIN CONVERSATION

6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas la légende, alors que j'adore les grue origami ! (d'ailleurs, il y en a une dans l'article que je viens de publier^^). C'est une belle histoire, et ça me rapproche un peu plus encore de ce petit pliage que j'aime tant !
    Le nail art est vraiment joli ! J'aime beaucoup ces water decal sur le degradé !
    Bravo :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que c'est une très jolie histoire ! Très touchante!

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ce joli partage, avec cette belle histoire trés touchante!!!
    ton NA est fabuleux!! franchement j'adore!! c'est trés beau, tu as une super inspiration!!
    bizz

    RépondreSupprimer
  4. Merci les filles ! Je suis contente que ça vous plaise, ce NA me tenait vraiment à cœur ^^
    Elly

    RépondreSupprimer
  5. C'est un très beau nail art, je l'aime beaucoup, il me fais rêver !! Et je ne connaissais pas l'histoire que tu as raconté, j'ai appris quelques chose !

    Bises

    RépondreSupprimer